Post a Comment Print Share on Facebook

reads.

Les taxis volants de SeaBubbles vendus à des investisseurs étrangers

SeaBubbles, creado il y trois ans avec verter objectif de "faire voler des bateaux" va cambiador de la red. "Nous avons reçu une ofertas de achat de Seabubbles par trois investisseurs suédois, suisse et américain et les familles Bringdal et Thébault aquí détiennent 65% du capital ont accepté,", annonce au Figaro, Alain Thébault, cofondateur de SeaBubbles, avec Anders Bringdal. Les deux hommes "resteront aux commandes tant que les investisseurs le souhaitent". Dans sa forme actuelle, SeaBubbles est une société trop de artesanía pour le projet que nous voulons porter", constate Alain Thébault. El pedigree des deux cofondateurs, registro de vitesse en hydroptère verter Alain Thébault et en planche à voile verter Anders Bringdal, est atypique. Ils préfèrent désormais s appuyer sur des équipes más rompues à l'exercice de funcionamiento industriel verter poursuivre l'aventure. Leurs investisseurs sont des industriels et des Oficina de la Familia, aquí souhaitent "rester dans la durée".

autant que les deux cofondateurs ont déjà es projet, un segundo concepto, el Flybus. Conçu sur le même principe que les SeaBubbles, el número rapidement voir le jour, avec verter particularité de pouvoir transportador jusqu'à quarante-neuf passagers. "La même grupo d investisseurs nous una proposé de créer el Flybus, vierta lancer un bateau pouvant accueillir jusqu'à quarante-neuf passagers", agregó Alain Thébault. En esta perspectiva, la una d'ailleurs motivé à céder l'entreprise. Il est convaincu que l'avenir est aux transports en commun fluviaux.

Estrenos commandes

Les premières Burbujas ou SeaBubbles, sont des bateaux pouvant embarquer cinq ou seis passagers, et dont la principal caractéristique est de naviguer sur des láminas. Ceux-ci fonctionnent de la onu peu comme des les ailes d'avions, desde ils permettent au bateau de voler au-dessus de l'eau (seuls les láminas sont en contacto avec l'eau). El avantage est de naviguer sans générer de remous, aquí abîment les berges et en dérangent les habitantes. Les SeaBubbles sont en outre dotés de moteurs électriques. Les quatre estrenos ont été commandées par le groupe Baja Ferries, qui opère à Miami et au Mexique et será dirigido a la livrées au mois de juillet. Une autre commande de dix SeaBubbles un été passée par un gran grupo français, qui ne comunicado pas encore sur le sujet. Et d'autres clients ont manifesté leur'intérêt pour ces drôles d engins, notamment en el puerto de Rotterdam.

Les Burbujas sont vendues de 200.000 euros pièce, "mais le coût d'exploitation, du fait de la concepción y de la motorización électrique est bien inférieur à celui d'un bateau classique", explique Alain Thébault. Le coût total d'exploitation serait deux à trois fois inférieur à celui d'une navette classique.

Alain Thébault n en finit además de molestar a contre "l arthrose administrativa francesa. À Paris, la vitesse de navegación est limitée, ce qui rend l'usage de marsella fluviales bien moins pertinentes. Il un obtenu une la autorización provisoire vierta la configuración para hacer des essais à 25 nœuds, et après el número y avoir projet de loi.... Un temps beaucoup trop largo pour deux passionnés de vitesse. "Ce que je n'ai pas obtenu à Paris en deux ans, je ai obtenu en une journée à Miami. Il y a des zonas sans vagos" qui nous permettent de naviguer ou à 30 35 nœuds" résume Alain Thébault.

Avatar
Your Name
Post a Comment
Characters Left:
Your comment has been forwarded to the administrator for approval.×
Warning! Will constitute a criminal offense, illegal, threatening, offensive, insulting and swearing, derogatory, defamatory, vulgar, pornographic, indecent, personality rights, damaging or similar nature in the nature of all kinds of financial content, legal, criminal and administrative responsibility for the content of the sender member / members are belong.