Post a Comment Print Share on Facebook

reads.

Il y un 50 ans, les Halles quittent Paris pour Rungis

"Le plus grand déménagement du siècle". Le 27 de febrero de 1969 débute le transfert des grossistes des Halles de París vers le nouveau Marché d''intérêt nacional situé à Paris, dans le Val-de-Marne, en septiembre kilomètres au sud de París. "Le ventre de Paris", selon l'expression d'Émile Zola, est jusque-là situé dans le Pavillon Baltard, construit aux XIXe siècle à la demande de Napoleón III, au centre de París. El s'agit de dix pavillons en métal et en verre édifiés entre 1852 et 1870 par l''architecte Victor Baltard.

" LIRAS AUSSI - Baltard: architecte du "Nouveau Paris" meurt le 13 de enero de 1874

c'est de la onu para el cambio histórico. De hecho Le Figaro dans son édition du 28 fevrier 1969 declaró que le marché "n'avait pas bougé depuis l'epoque du roi Louis VI le gros jusqu'à Charles de Gaulle, soit environ huit siècles -encore faudrait-il ajouter à ce fianza deja incroyablement de largo une période précapétienne, o mérovingienne ou néolithique." La décision politique de construire un autre marché en banlieues est liée à l'encombrement et au manque d''hygiène. En 1971, seis estrenos de pavillons sont détruits verter permettre la construcción de la estación de RER et du Forum des Halles. La impugnación oriente vidas. Pourtant deux ans plus tard, la démolition complète est achevée. El maíz un pavillon-celui des oeufs et de la volaille - est conservé et réinstallé à Nogent-sur-Marne.

Une incroyable logistique

En esta aleta fevrier 1969, le premier marché à fermer est celui des fleurs. Puis le lendemain c'est au tour de celui des fruits et légumes, baño privado celui des produits laitiers et enfin le 29 de febrero celui des produits de la mer. Le Figaro rapporte que "dès la fermeture de chacun des marchés, le transfert des grossistes est organisé. Quarante-huit empresas de déménagement y participent." En efecto le temps est compté coche tout doit être réinstallé pour l'ouverture de Rungis le 3 marte. Ainsi cette vaste opération preocupaciones: 30.000 personas, 1.000 empresas de gros, 10.0000 km2 de material, y 5.000 toneladas de mercancías que ud. necesite et de 1.500 camiones. Pour le seul marché aux fleurs ce sont environ 10.000 te cueles de fleurs et plantes qui toman la ruta de archivo del 27 de febrero au soir.

Entonces de la dernière nuit aux Halles, en constate une la afluencia de registro. Parmi les badauds et derniers clientes, el periodista du Figaro Huguette Debaisieux, asiste a la au dernier marché aux fleurs. Voici hijo récit.

Artículo paru dans Le Figaro du 28 fevrier 1969.

adiós des Parisiens au marché aux fleurs

Les Halles de París ont ue hier soir un bel enterrement. Avec fleurs et couronnes. Tout l'après-midi en un bradé les tulipes, liquidé les ollas d azalées, écoulé, les-mimosas, soldé les rosas... No était le dernier marché aux fleurs. À la fin de la velada, tandis que claquaient quelques pétards, les ramos et les feuillages oubliés jonchaient el sol humide carreau du des Halles et évoquaient, au milieu des tréteaux de bois, des lendemains de banquetes et de fêtes au village.

— Deux suizos les anémones, mesdames, vierta finir...

Vue du Pavillon Baltard aux Halles de París. Huecograbado, Bourdelin, 19e siècle. La Rue des Archives/©Rue des Archives/PVDE

Oui, vraiment verter finir. Les badauds étaient venus es foule s offrir à peu de frais quelques brassées de fleurs. El privilège qui permettait aux Parisiens après 6.30 du soir d'acheter aux grossistes est supprimé en le sait à Rungis. En fait pour beaucoup —les-dames envisonnées du 16e arrondissement de parís, comme les amoureux aquí flânent, les, comme les familles nombreuses— ce n étaient pas tellement une pregunta d'économie que de venir s approvisionner au marché aux fleurs, maíz prétexte à paseo et à folclore. En allait baño boire un beaujolais dans les restaurantes de la rue Quincampoix, en mangeait un pot-au-feu au grand comptoir. Mais, peut-être aussi avec ce déménagement va-t-en voir disparaître ces cifras de la onu peu légendaires de París de la nuit : la vieille bouquetière aquí, después de être passée aux Halles, revendait ses violetas et ses rosas caparaçonnées de papel de plata ou les étudiants qui se faisaient de l'argent de poche près des feux rouges présentant des gerbes d en aux automobilistes.

heureux? Malheureux? Les jeunes s en réjouissent, les vieux renâclent.

Les productores et les commissaires aux aux fleurs Halles, c'est la aristocr atie . Ciertas de ceux-ci qui viennent chaque jour depuis la Seine-et-Marne ont des serres de 150 ans d'âge. En dit qu'ils ne se marient qu'entre primos. Il y un aussi les "Hollandais" qui ont fait souche et rapporté des Pays-Bas leur secreto de la cultura des tulipes en révolutionnant le marché. El 98 % d'entre eux vont transportador de la semaine prochaine leur producción à Rungis. Fausto? Malheureux? Les jeunes s en réjouissent, les vieux renâclent. La vente au particulier, sur laquelle il n'est plus pregunta de compter, peut les obliger à cambiador de méthode et abaisser leur premio vis-à-vis des fleuristes. Maíz Rungis, de toute façon, c'est un autre monde où la fantasía est exclue .

— Avoir une carte perforée et des contrôleurs de tous les côtés, confiait un rosiériste à un commissionnaire, ce n'est pas pour moi. Je préfère me retirer dans le Val de Loire...

Vue de l'intérieur des Halles de París, construites par Victor Baltard entre 1852 et 1870, et détruites à partir de 1971. La Rue des Archives/Crédito ©Rue des Archives/AGIP

En rangeant pour une dernière fois leurs paniers, les anciens, emmitouflés dans des canadiennes et des châles, ont regardé avec mélancolie le taburete sur lequel ils se sont assis depuis vingt ou trente ans dans les courants d air. Pour eux, les pavillons climatisés, les ordinateurs, les circuitos intérieurs de télévision vaudront jamais les grandes verrières, les rejillas rouillées et les diables où l'on entasse à la bonne franquette les cageots de fleurs .

Une vieille dame qui vendait des das camélias en replié soigneusement le papier de soie garnissant ses cajas de cartón. Ce geste, elle ne le refera plus. Désormais, elle pourra rêver à loisir dans les semanas qui viennent près de la place Saint-Eustache et aux abords de la rue Tiquetonne. Elle a tomar sa retraite et n ira pas s instalador à Rungis.

la Par Huguette Debaisieux

Avatar
Your Name
Post a Comment
Characters Left:
Your comment has been forwarded to the administrator for approval.×
Warning! Will constitute a criminal offense, illegal, threatening, offensive, insulting and swearing, derogatory, defamatory, vulgar, pornographic, indecent, personality rights, damaging or similar nature in the nature of all kinds of financial content, legal, criminal and administrative responsibility for the content of the sender member / members are belong.